Vous souhaitez venir en Ardèche pour faire du canoë ? À La Vernède, nous vous proposons huit descentes de l’Ardèche en canoë depuis Vallon-Pont-d’Arc. Entre 8 et 32 kilomètres, sur un ou deux jours, vous aurez l’embarras du choix. Vous êtes débutants ? Choisissez bien votre itinéraire. Privilégiez un parcours à la demi-journée ou à la journée pour commencer et vérifiez les spécificités de chaque parcours. En attendant, voici nos meilleurs conseils pour une première randonnée en canoë sur l’Ardèche.

1. Différencier canoë et kayak

Avant de vous lancer, apprenez à différencier les canoës des kayaks. Dans le langage courant, les termes “canoë” et “kayak” sont utilisés sans différencier chaque embarcation. Cependant, deux éléments majeurs les différencient : la pagaie et la position.

  • Dans le kayak : la pagaie est double. C’est idéal pour apprendre et manœuvrer son embarcation. La position est assise, avec les jambes allongées devant et légèrement fléchies.
  • Dans le canoë : la pagaie est simple. C’est donc plus complexe à manœuvrer, car on ne pagaie que d’un côté à la fois (pour tourner, on utilise la pagaie comme un gouvernail). La position est également assise, mais plutôt comme dans un fauteuil, avec les jambes repliées.

En Ardèche, c’est principalement la location de kayak qui est proposée.

 

2. Connaître les bases de la sécurité en canoë-kayak

Pour faire du canoë-kayak en Ardèche, les règles de bases sont simples. Il faut savoir nager au moins 25 mètres, être capable de s’immerger et être âgé d’au moins 7 ans. Si vous réunissez ces trois critères, vous serez capable de partir explorer l’Ardèche en canoë.

Avant de partir, il faut aussi se renseigner sur la météo, le niveau de la rivière et les difficultés éventuelles du parcours.

Enfin, il ne faut pas s’attacher ou attacher ses animaux au canoë. En cas de chute, cela peut être dangereux.

Avant chaque départ de randonnée en canoë, nous faisons un briefing sur les consignes de sécurité. On y détaille les spécificités du parcours et on explique comment franchir les rapides.

 

3. Adopter la bonne posture

Lorsque vous faites du canoë, adopter la bonne posture est vital pour ne pas se faire mal. Dans un kayak, il faut s’asseoir confortablement, rester droit et garder les jambes fléchies. Positionnez vos pieds sur les cales prévues à cet effet et choisissez la position en fonction de votre taille. Gardez toujours vos pieds dans les repose-pieds afin de maîtriser votre kayak, en particulier dans les rapides.

4. Apprendre comment diriger et manœuvrer son embarcation

Maintenant que vous connaissez les bases de la sécurité en canoë-kayak, vous devez apprendre à diriger votre embarcation. On va se concentrer sur les manœuvres à connaître pour diriger un kayak, puisque c’est ce que vous trouverez majoritairement sur l’Ardèche.

Tout d’abord, saisissez la pagaie un peu plus large que vos épaules, les coudes hauts et droits. Pour pagayer, utilisez le creux de la pâle. Pour avancer droit, ramez uniformément de chaque côté et au plus près de votre embarcation. Sinon, vous risquez de tourner en rond !

Le problème, c’est qu’un canoë-kayak ne va jamais totalement droit, il bifurque toujours à cause d’un coup de pagaie plus efficace d’un côté que de l’autre, ou à cause du courant par exemple. Il faut donc bien observer son bateau et adapter son geste en fonction de la direction que celui-ci prend et éventuellement redresser son bateau.

Pour redresser votre bateau, ou pour tourner, vous pouvez utiliser l’une de ces trois techniques :

  • Pagayez toujours du même côté. Ramez à gauche pour aller à droite et ramez à droite pour aller à gauche.
  • Pagayez loin du bateau, en demi-cercle, en gardant le bras tendu.
  • Utilisez votre pagaie comme gouvernail, si vous avez de la vitesse. En la laissant traîner dans l’eau, sans la coller au bateau. Ainsi, votre embarcation va légèrement tourner. Si vous souhaitez aller à gauche, la personne derrière devra faire le gouvernail à gauche et la personne devant devra pagayer à droite. Inversement si vous souhaitez tourner à droite. Vous pouvez également utiliser votre pagaie comme gouvernail dynamique en l’écartant du bateau, mais attention, cela fera ralentir l’embarcation en plus de la faire tourner.

Pour vous arrêter, pagayez en arrière.

Enfin, dans un kayak biplace, on est deux à faire avancer le bateau. Il faut échanger, se coordonner et pagayer ensemble pour aller au même endroit. Dans tous les cas, restez à l’affût et observez la direction que prend votre canoë-kayak afin d’anticiper et de vous adapter.

 

5. Savoir comment franchir un rapide

Pour faire une descente de canoë en Ardèche, mieux vaut savoir comment franchir un rapide.

La première chose est d’observer le rapide pour repérer l’endroit où l’eau s’engouffre en majorité, afin de s’engager ensuite dans cette “ligne de courant”.

Si c’est possible, essayez de franchir le rapide seul, pour ne pas gêner et ne pas être dérangé.

Ensuite, il est primordial de pagayer tout au long du franchissement du rapide, afin de garder la maîtrise de son bateau.

Restez toujours dans l’axe du courant (et non dans l’axe de la rivière). Si vous restez perpendiculaire au courant, vous augmentez les risques de chutes.

Si vous voyez que vous allez toucher un obstacle, première chose : ne mettez pas la main, le pied ou la pagaie pour empêcher l’impact. Laissez l’embarcation prendre l’impact et penchez-vous légèrement du côté de l’obstacle pour empêcher le canoë de se retourner.

Si vous tombez, laissez votre matériel partir, vous le retrouverez quand l’eau sera plus calme. Surtout, ne vous mettez pas debout. Restez allongés sur le dos, les pieds en avant, et laissez-vous porter.

Enfin, une fois le rapide franchi, dégagez le passage et laissez la sortie libre aux autres usagers.

Le pont d'Arc

6. Bien s’équiper avant une descente de canoë-kayak en Ardèche

Pour une descente de l’Ardèche en canoë, adoptez une tenue confortable et adaptée à la saison. L’été, privilégiez un tee-shirt et un short. En basse-saison, prenez plutôt une combinaison néoprène et un coupe-vent. Vous pouvez également emporter un maillot de bain et une serviette pour profiter d’une baignade dans l’Ardèche.

Le port de chaussures fermées est obligatoire par arrêté préfectoral. Optez pour des chaussures d’eau ou de vieilles baskets. Le port d’un gilet de sauvetage aussi est obligatoire, il est fourni lors de la location de canoë en Ardèche.

L’été, protégez-vous avec une bonne couche de crème solaire, mais privilégiez le port d’un tee-shirt. Celui-ci limite l’exposition au soleil et le frottement du gilet sur la peau. Prévoyez bien sûr un chapeau ou une casquette et des lunettes de soleil. Si possible, prenez une vieille paire et attachez-les avec un cordon pour ne pas les perdre si vous tombez à l’eau.

Pour une randonnée en canoë dans les Gorges de l’Ardèche, prévoyez de l’eau pour vous hydrater, au moins 1,5L par personne. Vous pouvez aussi emmener des encas ou un pique-nique pour faire une pause sur l’une des plages de la rivière.

Nous vous fournissons un bidon étanche pour votre sortie en canoë. Vous pouvez y mettre vos affaires de rechange, de la nourriture, une gourde, une serviette. Pensez à prendre un téléphone portable bien chargé et protégez-le avec une housse étanche.

Vous avez choisi la sortie canoë sur deux jours avec bivouac dans les Gorges de l’Ardèche ? Il faudra apporter avec vous tous vos repas (deux déjeuners, un dîner, un petit-déjeuner et quelques encas) ainsi qu’un duvet, une tente, des vêtements de rechange chauds, pour le soir.

 

7. Protégez les espaces naturels des Gorges de l’Ardèche

Enfin, les Gorges de l’Ardèche font partie d’une réserve naturelle, alors protégez cet écrin de verdure lors de votre descente de l’Ardèche en canoë. Choisissez une crème avec des filtres minéraux, afin de préserver la qualité de l’eau. Ramassez vos déchets tout au long de votre descente de canoë. Ne faites pas de feux, afin de protéger la nature.

 

Désormais, la pratique du canoë-kayak en Ardèche n’a plus aucun secret pour vous. Il ne nous reste plus qu’un conseil à vous prodiguer : profitez pleinement de la beauté des Gorges de l’Ardèche !

l’Ardèche, terre de découvertes

Idéale pour passer des vacances en pleine nature, l’Ardèche est une terre sauvage ponctuée d’éperons rocheux, symbole de sa force de caractère.


Notice: Undefined variable: nb_slides_visibles_mob in /home/clients/wpserveurm1/prod/vernede/wp-content/plugins/webissime-gen/elements-for-WPB/core/archive-blog/shortcode/template/wefor_archive_blog.php on line 177

Notice: Undefined variable: vitesse in /home/clients/wpserveurm1/prod/vernede/wp-content/plugins/webissime-gen/elements-for-WPB/core/archive-blog/shortcode/template/wefor_archive_blog.php on line 178

Notice: Undefined variable: fleche in /home/clients/wpserveurm1/prod/vernede/wp-content/plugins/webissime-gen/elements-for-WPB/core/archive-blog/shortcode/template/wefor_archive_blog.php on line 179

Notice: Undefined variable: espacement_slides in /home/clients/wpserveurm1/prod/vernede/wp-content/plugins/webissime-gen/elements-for-WPB/core/archive-blog/shortcode/template/wefor_archive_blog.php on line 180

Notice: Undefined variable: autoplay in /home/clients/wpserveurm1/prod/vernede/wp-content/plugins/webissime-gen/elements-for-WPB/core/archive-blog/shortcode/template/wefor_archive_blog.php on line 182

Notice: Undefined variable: thumbnail_on_off in /home/clients/wpserveurm1/prod/vernede/wp-content/plugins/webissime-gen/elements-for-WPB/core/archive-blog/shortcode/template/wefor_archive_blog.php on line 183